Les Amis du musée de Cluny lui apportent leur soutien, intellectuel et financier, de multiples façons. Directement ou grâce à l’intervention des mécènes qu’elle mobilise, ils participent notamment à :

  • L’enrichissement des collections. Depuis 1997, la société a acquis trente deux œuvres pour le musée, de la plus modeste (une enseigne de pèlerinage) à la plus prestigieuse (une Sainte Femme catalane du XIIe siècle).
    Elle a aussi suscité des dons importants, comme celui d’une belle Tête d’homme du XIIIe siècle provenant de Notre-Dame de Paris, d’une précieuse châsse limousine de l’Adoration des mages des années 1200 ou d'un exceptionnel coffret gothique en ivoire des années 1300.



  • La restauration des œuvres. Des mécènes sont également intervenus, par son entremise, pour financer des campagnes de restauration de l’ensemble des 300 vitraux, du Pilier des nautes et du Pilier de Saint-Landry, deux œuvres majeures des Ier et IIe siècles.
  • La mise en valeur des collections et des bâtiments. L’association a aidé à la création du jardin d’inspiration médiévale et à l’éclairage nocturne des façades de l’hôtel de Cluny. Elle est intervenue, à hauteur d’un tiers du coût, pour déclencher la rénovation des salles 21 à 23.

  • La diffusion des connaissances. La société a donné un coup de pouce pour l’organisation d’expositions, l’édition d’un « Petit Journal », de deux catalogues...

  • Le développement des activités culturelles. Le soutien matériel de l’association permet au musée d’organiser en soirée des concerts, lectures et conférences. C’est sous son impulsion qu’ont été lancés les débats sur «L’actualité du Moyen Age» et sur les nouvelles publications ("Un mois, un livre"), animés par des médiévistes de toutes disciplines.

  • La création du prix de la Dame à la licorne. Destiné à récompenser chaque année un ouvrage important sur l’art ou l’histoire du Moyen Âge, il a été décerné pour la première fois en 2007.

    La liste n’est pas limitative.